Les plantes d’intérieur n’ont de ressources que le terreau contenu par leur pot. Vient un moment où leur croissance exige un terreau renouvelé et un plus vaste volume.

Le temps du rempotage

Le rempotage devient nécessaire lorsque les racines de la plante s’entassent et se compriment dans un pot manifestement devenu trop étroit. Pour le vérifier, on retire la plante de son pot en la saisissant à la base de la tige et en la retournant. Apparaissent hors de la motte des racines libres, qui ne puisent dans aucune ressource de terre.
Sans même attendre le débordement des racines, le substrat s’épuise à la longue. Les sels minéraux et nutriments nécessaires à la croissance ont été absorbés et le terreau est lessivé sous l’effet des arrosages successifs. Il faut donc en changer pour assurer le développement de la plante.
Le rempotage sera à effectuer au printemps avant que les racines ne reprennent leur activité ou en fin d’été, après la forte croissance des plantes qui supporteront alors mieux l’hiver dans un terreau neuf et riche de ressources nutritives.

Les modalités du rempotage

Le contenant sera choisi dans la taille au-dessus de l’ancien pot. Le nouveau diamètre sera au maximum supérieur de 2 à 4 cm.

Pour empêcher qu’une racine vienne boucher l’écoulement de l’eau, on place un caillou ou un tesson de poterie sur les orifices du pot de façon à garantir le drainage.

Le pot est rempli sur quelques centimètres de terreau. On installe la motte au milieu et on complète de terreau en laissant près de 2 cm de marge au bord du pot.

Pour chasser les poches d’air et tasser la terre autour des racines, il suffit d’arroser généreusement.

Pratiquer un surfaçage

Lorsqu’il est impossible de rempoter car les ficus ou phœnix sont devenus trop volumineux ou lorsqu’il s’agit de plantes qui se dispensent de rempotage régulier, on pratique au moins un surfaçage. Il s’agit de remplacer par du terreau neuf les quelques centimètres de terre en surface du pot. Au gré des arrosages, les nouveaux éléments nutritifs de la surface seront entraînés vers les racines.

S’il s’agit d’une plante volumineuse, ses besoins sont plus conséquents. Il faudra enrichir le terreau de petites billes d’engrais à libération lente, du type Osmocote™.