La véranda s’affirme comme l’espace le plus propice au développement des plantes d’intérieur. Elle permet d’allier les bonnes conditions d’ensoleillement, d’humidité ambiante et de modération des températures. Cela dit, les exigences varient d’une espèce à l’autre. Passage en revue des conditions de culture pour les plantes d’intérieur les plus communes.

L’amaryllis

Sa fiche pratique délivre tous les conseils pour son entretien et son développement. Elle fleurit dès la première saison et pourra fleurir à nouveau pendant plusieurs années. Il est important de ne pas vaporiser son feuillage.

L’anthurium
Difficile à faire refleurir, l’anthurium relève d’une culture complexe. Il faut très régulièrement le brumiser pour maintenir l’humidité de l’atmosphère. En revanche, l’arrosage sera modéré car sa motte de terre est très souvent enrichie de tourbe.

Les cactus

Au réfrigérateur ! Pour les revoir fleurir, ils ont besoin d’être maintenus dans une température d’hivernage comprise entre 5 et 7°C.

Le cyclamen

Très sensible à la chaleur, sa conservation est une affaire délicate. En période de floraison, il faut l’arroser fréquemment et le rabattre sévèrement après.

Le ficus benjamina
Sa fiche pratique sera pleine d’enseignements. C’est l’une des plantes d’appartement les plus résistantes. Il faudra bannir la culture en bacs à réserve d’eau car les racines vigoureuses brisent la grille de protection et finissent par attacher la plante à son pot. Sans pour autant être exposé en plein soleil, le ficus peut être sorti en été au jardin.

Les fougères

Plantes de l’ombre et de l’humidité, les fougères seront installées dans une lumière moyenne à faible et une atmosphère fortement humide : votre salle de bain !

L’hibiscus

Cette plante demande de la lumière et un apport d’engrais pendant sa floraison tous les 15 jours. Sinon, elle est assez économe et il faut laisser sa terre sécher entre 2 arrosages. Aussi, elle sera surveillée de près car elle attire les pucerons.

Le philodendron ou monstera

Pour le conserver dans une atmosphère humide, on brumise régulièrement son feuillage. Pour entretenir le brillant de ses feuilles, il convient de le nettoyer avec une éponge trempée dans un mélange d’eau et de bière quelques fois par an.

Le poinsettia ou euphorbe de Noël

Cette une plante à exposer en pleine lumière et à arroser régulièrement sans trop. En effet, les racines risqueraient de pourrir car son terreau est souvent agrémenté de tourbe en permanence humide.