Le grand principe est de planter les bulbes à une profondeur égale au double de leur hauteur. Cependant, certaines espèces, comme le crocus ou le narcisse, font exception.

Schéma de la profondeur de plantation

Concrètement, si un bulbe fait 5 cm de haut, on lui laisse 10 cm de terre au dessus de lui. La règle de la hauteur de terre égale à 2 fois la hauteur du bulbe est générale, mais subsistent quelques exceptions et nous reproduisons le schéma de plantation pour les principaux bulbes de nos jardins.

Ainsi, le crocus, dont le bulbe fait 2 cm de haut sera planté à 7cm sous terre.
Le bulbe de narcisse mesure 5cm, mais il est planté à 15 cm.

Prolonger la floraison

En superposant dans un même massif ou un même pot plusieurs couches de bulbes, on parvient à prolonger la floraison. On prendra soin de les alterner et non de les planter en ligne verticale, afin que la pousse des plus profonds ne se bute pas contre le chevelu racinaire des bulbes supérieurs.
Si la superposition des bulbes permet d’étaler la floraison, en revanche décaler dans le temps la plantation d’une même variété, ne décalera pas pour autant la floraison. Plantés à deux mois d’intervalle, ils fleuriront en même temps.
Il est inutile d’espérer retarder la floraison de certains bulbes en les enterrant plus profondément. C’est juste prendre le risque de ne jamais les voir fleurir. Echelonner les plantations dans le temps ou en profondeur ne permet en rien de prolonger la floraison.