Récolter les graines de son jardin
Une façon économique de pérenniser son jardin pour l’année suivante.

La récolte : période et mode opératoire

Ramasser les graines de ses fleurs peut se faire toute l’année, tout dépend de la nature des plantes concernées et de la région, côtes varoises ou normandes.
La plupart des graines de fleurs se récoltent en fin d’été entre août et septembre, alors qu’elles sont sèches et matures. Si l’on tarde à les récolter les graines les plus légères se dispersent avec le vent et les cosses qui contiennent les graines, du type mimosas ou glycines, explosent sous l’effet de la chaleur, libérant leurs trésors.
Aussi, c’est avec un brin d’observation que l’on reconnaîtra les graines de ses fleurs favorites, qui revêtent différents aspects, plus ou moins gros, plus ou moins ronds, selon les variétés. Il sera aisé de récolter les graines contenues dans des haricots ou celles des fleurs séchées de tournesol. En revanche, l’exercice est plus délicat pour les toutes petites graines. Pour ne rien perdre, il suffit de tenir une assiette sous les tiges et plus aucune petite gousse d’escolchia (coquelicot de Californie), ne vous échappera.

La conservation des graines et les semis

Les graines sont rangées dans des enveloppes marquées de l’espèce, de la variété et la date de récolte. Ainsi classées, les enveloppes sont stockées dans un Tupperware® ou toute autre grande boîte hermétique et opaque. On peut aussi bien utiliser des boîtes de pellicules photos ou des petits tubes de paracétamol, mais il faut prendre soin de noter la date de récolte car les graines de fleur ne se conservent pas plus d’un an.
Les dates et les conditions des semis dépendent de l’espèce végétale. Gerbaud renseigne tous les mois sur les semis à effectuer. Cependant, certaines variétés dégénèrent d’une année à l’autre et il vaut mieux les renouveler par des graines du commerce.