Pour se donner le plaisir de voir son arbre fleurir et cueillir ses fruits, vous pourrez installer sur votre balcon des variétés naines de fruitiers parfaitement adaptées à une culture en pot.

La gamme des variétés adaptées

Naturellement, les arbres se distinguent par leur haute taille, mais leurs dimensions sont variables tant il existe de variétés. Du gigantisme à des hauteurs minimales, un arbre au port compact peut, comme une plante, se contenter d’une culture en pot et dont l’enracinement réduit supportera un sol peu profond.

Plutôt qu’un arbre, on peut également s’intéresser aux arbustes que l’on taillera comme un arbre en ne conservant qu’un tronc et en supprimant les tiges de la base.

Les fruitiers miniatures

Pour un balcon, le choix se porte souvent sur les petits fruits du type fruits rouges, groseilliers, cassissiers ou framboisiers. Or si vous avez la chance de disposer d’un bel ensoleillement, rien n’interdit de profiter d’un fruitier avec sa belle floraison au printemps, ses fruits l’été et son feuillage chatoyant d’automne.

Il s’agit de fruitiers nains obtenus après de multiples mutations spontanées de variétés fruitières et une sélection de porte-greffe. Plus besoin d’échelle pour grimper dans son pêcher, cerisier, poirier, pommier, abricotier ou même amandier. Vous récolterez des fruits aussi gros que ceux issus des arbres de dimension traditionnelle. Si la floraison a commencé un peu trop tôt, la culture en pot autorise la pose rapide d’un voile d’hivernage pour les protéger d’un froid soudain.

Leur entretien requiert un substrat fertile, le paillage pour limiter l’évaporation et un arrosage régulier et généreux l’été. Tous les 3-4 ans il faut procéder au rempotage.

Un figuier à la maison

Les variétés disponibles pour une culture sur un balcon sont les

– ‘Brown Turkey’,

– ‘Brunswick’,

– ‘Dalmatie’,

– ‘Dorée’,

– ‘Madeline des Deux Saisons’,

– ‘Pastilière’

Elément de décor en soi, le petit figuier (ficus carica) est apprécié pour son large feuillage découpé et les formes de ses branches au bois clair. Ses fruits sucrés sont l’emblème des pays du soleil, alternant des teintes vert, pourpre et violet.

Installé dans une potée profonde d’au moins 40 cm, le figuier se développe à l’aide d’un substrat léger, fertile. Il s’entretient par des arrosages espacés et généreux, de la fumure organique posée à la fin de l’hiver et une taille, non pas l’automne, mais lors de la montée de sève au printemps. Il résiste bien au gel et la souche repart même si les températures atteignent -15°C.

Le laurier-sauce, aromatique et élégant

Il s’agit cette fois-ci d’un arbuste dont les feuilles sont couramment utilisées en cuisine pour relever les plats. Par sa persistance et son feuillage coriace vert foncé, le Laurus nobilis est, avec le buis, l’un des meilleurs sujets de l’art topiaire : formes pyramidales, coniques ou sur tige, il peut être spectaculaire sur un balcon. Attention toutefois aux courants d’air froids qu’il redoute.

Son entretien suppose de lui donner un substrat fertile, de l’arroser régulièrement toute l’année et de le tailler au printemps ou en fin d’été.

Suggestion pour un aménagement de balcon

Les possibilités qu’offre un balcon ensoleillé et abrité du vent sont inouïes. Ce micro-climat est favorable aux arbres fruitiers et vous pourrez en installer un ou deux dans des formes naines, colonnaires ou palissées selon votre espace.

Pour parfaire la métamorphose de votre balcon en  verger miniature, vous installez quelques pots de fruits rouges puis deux ou trois boules de buis. On pourra rajouter des plantes aromatiques telles que la ciboulette, le basilic, la menthe et le thym qui seront du plus bel effet. Quelques géraniums aux feuillages parfumés, ipomées et capucines grimpantes donneront la touche finale à l’enchantement de ce balcon.