Les engrais organiques naturels satisfont aux nouvelles exigences des jardiniers écologiques. Pour aider la croissance des plantes, guano marin, corne broyée et sang séché stimulent la fertilité des sols.

L’intérêt des engrais naturels organiques

L’objectif de toujours est de fertiliser un sol appauvri par les cultures incessantes de massifs fleuris et de potager. La structure de la terre est déjà améliorée par l’ajout d’argile ou de fumier avec lesquels elle reconstituera ses réserves. Mais c’est insuffisant pour assurer l’épanouissement de toutes les plantes. A certains stades de leur développement, il faudra ajouter de l’engrais.

Il est recommandé de choisir un engrais naturel pour ne pas altérer l’environnement. Largement commercialisés, ces engrais complètent le compost et sont adaptés à l’agriculture biologique.

Les vertus du sang desséché

Le sang séché est recherché comme engrais pour son azote. 100 % d’origine animale, il stimule rapidement la biologie du sol. L’azote qu’il libère agit sur la croissance des plantes, la couleur du feuillage, et maintient plus longtemps la floraison. Il est idéal pour les plantes vivaces et les rosiers dont il ne brûle pas les racines.

La poudre de sang agit rapidement, donnant aux végétaux « un coup de fouet » comme le guano. Par conséquent, elle sera incorporée à la terre au printemps.

Dosages préconisés

– arbres fruitiers et d’ornements : 1,25 kg pour 10 m²

– arbustes, fleurs et légumes: 0,75 kg pour 10 m²

– gazon : 1 kg pour 20 m²

– compost biologique : 1,5 kg pour 1 m3

L’apport de la corne broyée

La corne broyée est un engrais azoté qui se diffuse progressivement et lentement dans les sols sans brûler les racines. Son effet fertilisant est plus durable dans le temps que la corne torréfiée qui pourtant réunit les mêmes caractéristiques. Par son action prolongée, la corne passe pour un engrais « de fond ». Par conséquent, elle est introduite au printemps ou à l’automne au moment des plantations. La corne broyée est répandue au pied des plantes puis enfouie par un simple griffage.

Dosages préconisés

– arbres et arbustes : 100 à 150 g par pied

– arbres fruitiers et d’ornement : 300 à 500 g par sujet

– plantes de bruyère et plantes de rocaille : 50 g par m²

Les bienfaits du guano marin

Le guano est le vieillissement des fientes accumulées d’oiseaux marins. Chimiquement, il est riche en azote et en phosphore, et il nourrit les cultures de ses nombreux oligo-éléments. Ses effets sont les plus rapides parmi les engrais naturels.

Avec cet engrais, l’expansion des plantes est rapidement obtenue et le sol retrouve un bon équilibre minéral. Tous les végétaux sont remarquablement stimulés qu’il s’agisse de cultures potagères ou d’agrément.

Réputé « coup de fouet », à libération rapide, on l’introduit à la sortie de l’hiver et au printemps pour la préparation du sol, avant semis, repiquage ou plantation. Le guano est incorporé lors du bêchage après lequel on arrose généreusement. Pour l’incorporer en cours de végétation, il faut légèrement griffer le sol pour l’enfouir avant d’arroser.

Dosages préconisés

– éparpiller 50 g par m²

Comparatif des prix

Prix relevés en jardinerie

Pour une jardinerie qui distribue les produits d’une marque réputée pour son engagement en faveur du jardinage au naturel, les engrais naturels sont vendus aux prix de :

– Corne broyée – Seau de 2 kg  7€20, soit 3,60 € le kg

– Sand desséché – Seau de 2 kg 5€95, soit 3 € le kg

– Guano – Seau de 3kg  12€50, soit 4,16 € le kg

Les engrais sont conditionnés sous forme de granulés, plus facile à répandre que la poudre, mais vendus dans des seaux en plastique transparent qui ne raviront pas les puristes.

Prix relevés dans un magasin de bricolage

En grande surface de bricolage, les engrais sont proposés sous forme de poudre dans des boîtes en carton. Une bonne note pour le conditionnement, mais un produit peu pratique.

Quant aux prix, ils sont plus chers :

Corne broyée – sac de 4kg – 16€20, soit 4,05 € le kg.

Guano – 1,5kg – 8€55, soit 5,70 € le kg

Soit 25% plus cher pour le guano… Le rayon « jardinage biologique » se prête donc à de fortes marges.