Les multiples qualités du compost

A partir de vos restes alimentaires et de vos déchets végétaux vous fabriquerez votre compost, un fertilisant naturel bénéfique aux plantes. Il régénère les micro-organismes du sol qui achèvent la décomposition et aèrent la terre. Le geste est économique et écologique puisque vous limitez la quantité des ordures ménagères à brûler dans les incinérateurs et vous dispensez d’acheter des produits issus des industries chimiques.

Ce compost naturel servira aussi bien de paillage que de substrat aux plantations et jardinières. Mais gare au risque de brûlures des racines. Le compost fabriqué maison est très concentré et ne s’emploie jamais pur mais mélangé avec un peu de terre.
Pour produire son compost, un composteur est assez pratique, mais pas indispensable. On peut aussi bien former un tas dans un coin du jardin. Des composteurs sont parfois distribués gratuitement par des agences de gestion des déchets ou des mairies et il existe même des petits modèles à installer sur un balcon.

Le cycle de maturation dure 9 à 12 mois et on peut le stimuler avec du purin d’ortie. Il est également recommandé de passer au broyeur ou à la tondeuse les branches un peu épaisses et les feuilles qui se décomposeraient plus lentement. Plus les morceaux sont petits, plus la fermentation sera rapide. Les restes ménagers qui rejoindront le composteur sont essentiellement de nature alimentaire, coquilles d’œufs incluses, mais également les cartons déchirés en morceaux, sans impressions couleurs, ni scotchs, ni agrafes.