Des plantations réussies

Avec un conditionnement en containers, les plants d’arbres et d’arbustes peuvent être plantés en presque toute saison. Cependant, la sortie de l’hiver, généralement située au mois de mars, demeure le moment idéal pour cette transplantation qui observe un certain nombre de règles.

Creuser un trou au bon moment

On évitera les périodes de gel non seulement pour le jour de la plantation, mais également pour les jours suivants. L’eau d’arrosage gelée compromettrait la reprise.
Il faudra creuser un trou plus large et plus profond que la motte 2 à 3 semaines à l’avance afin d’aérer et d’installer les racines dans une terre déjà meuble.

La préparation du plan

Avant la plantation, on procède à l’habillage des racines. Il s’agit de couper les racines abimées ou dégager les racines enroulées en chignon de façon à favoriser leur expansion dans leur nouvel environnement.
En revanche, si le sujet a été acheté racines nues, il est nécessaire de recouvrir les racines d’une boue épaisse amalgamant terre, compost, argile (idéalement) et eau. Cela s’appelle le pralinage et cela joue grandement en faveur de la reprise du plant.

L’amélioration du sol

On veillera au drainage et à un apport de compost et d’engrais.
Si le sol est argileux, donc lourd, il reste imperméable à l’eau qui stagne risquant de pourrir les racines. Il est nécessaire de disposer au fond du trou de plantation une couche de gravier ou de billes d’argile expansée qui permettront un meilleur drainage.
La terre de plantation sera enrichie par un compost maison et un engrais à libération lente.

L’installation du sujet

Il est important pour les rosiers ou les arbres fruitiers de ne pas enterrer leur point de greffe. Celui-ci est visible par la boursouflure au bas du tronc. Des recommandations existent pour chaque espèce dont certaines doivent être enterrées jusqu’aux premières feuilles.
Il peut être nécessaire d’installer un tuteur qui guidera la croissance de la plante. Il sera enfoncé dans la terre, une fois que la motte sera bien descendue dans son trou. L’arbuste est lié au tuteur par un lien souple.

L’arrosage

La pluie est insuffisante pour obtenir le tassement de la terre. Seul l’arrosage permet de la tasser au plus près des racines.
Pour concentrer l’eau autour des racines et ne pas se contenter d’humidifier la terre, il faut remonter la terre autour du tronc pour former une cuvette.