Cultiver des fruits rouges

La plantation est assez simple et les baies seront récoltées dès la première année de plantation ou la suivante. Il s’agit des

Cassissiers (ribes nigrum)

Framboisiers (rubus idaeus)

Fraisiers (fragaria x ananassa)

Groseilliers (ribes rubrum)

Groseilles à maquereau (ribes uva-crispa)

Mûriers sans épines (rubus fructicosus)

Myrtilliers (vaccinium corymbosum)

Seuls les fraisiers ont d’autres conditions de plantation car ils ne se traitent pas comme des arbustes. Le choix en faveur de l’un ou plusieurs de ces petits fruits rouges dépendra des confitures, tartes et sorbets que l’on envisage de confectionner. L’entretien est simple et ne nécessite qu’une taille qui consistera à supprimer les vieux bois. Les branches à éliminer se remarquent par leur écorce abimée.

L’installation des arbustes à petits fruits

Tandis que les groseillier, cassissier et myrtillier poussent en buissons, les framboisiers et ronces (mûres) seront d’emblée palissés pour obtenir une pousse verticale le long d’un mur ou d’une armature de fils de fer tendus entre des piquets.

Ils s’installent aussi bien en bordure qu’entre les rangs du potager. Un myrtillier trouvera sa place dans un massif de plantes de terre de bruyère, tant il se plaît dans cette terre et que son feuillage passe pour ornemental.

La plantation des arbustes à fruits rouges

Ils seront plantés pendant leur période de dormance de novembre à mars s’ils sont racines nues. Le trou de plantation sera plus grand que les racines de l’arbuste. Aussi, les racines seront préalablement habillées. Cela signifie que l’on supprime les parties abimées et que l’on taille toutes leurs extrémités de façon à les rafraichir.

De plus on les praline, c’est-à-dire qu’elles sont enduites d’un mélange épais de terre de jardin et d’eau. On peut également trouver dans le commerce du pralin prêt à l’emploi.

L’arbre sera disposé dans le trou sur une petite butte de terre. Le point de greffe devra sortir à quelques centimètres au-dessus du niveau du sol. En rebouchant le trou, on prend soin de laisser la terre meuble : on l’émiette et on ne la tasse pas. Les poches d’air seront supprimées par l’arrosage.

La transplantation d’arbustes en container

Achetés en conteneurs, ils seront plantés à tout moment de l’année. Si la plantation a lieu en plein été, il faudra procéder à des arrosages réguliers pour ne pas compromettre la reprise.

Pour leur transplantation, on pensera à laisser le conteneur dans l’eau un quart d’heure avant de dépoter l’arbuste. Le volume du trou sera plus important que celui du pot. On installe l’arbuste dans son trou de façon à ce qu’aucune racine ne ressorte.

La terre est rassemblée en forme de cuvette autour de l’arbuste de façon à retenir l’eau d’arrosage.

Les arbustes à petits fruits cultivés en bac

Les arbustes à fruits rouges peuvent progresser dans des grands bacs en bois ou en plastique. Il faut que le fond du contenant soit composé d’une couche de billes d’argile, de gravier, ou même de tessons de poteries pour assurer le drainage. Ensuite, un mélange à parts égales de terre, terreau et sable suffira à l’arbuste. L’arrosage sera crucial et ils seront rempotés tous les 3 ou 4 ans en fonction de leur expansion.