Alors même que la plante serait entièrement infectée, la maladie ne se manifeste que sur les feuilles matures. Celles-ci se décolorent en formant soit des cercles concentriques, soit des mosaïques. Un ralentissement de la croissance est également observable.

Les plantes les plus vulnérables aux maladies virales sont les pétunias, les géraniums, les impatientes et impatientes de Nouvelle-Guinée, la nicotine et la sauge, les dahlias et zinnias, les bégonias, les célosies, les mufliers et lobélies ainsi que plusieurs vivaces.

L’infection est causée par les piqûres des pucerons ou thrips, vecteurs de ces maladies. Il faut donc surveiller les plants qui ont subi des attaques de ces parasites et détruire immédiatement ceux infectés. Lors de l’achat, il faut contrôler l’absence de thrips et pucerons, de même pour un prélèvement de bouture.