Les tailles de l’été
Si pour la plupart des végétaux la taille est pratiquée en hiver, certains arbustes requièrent une taille en été. Il s’agit pour l’essentiel des plantes grimpantes qui sont volubiles et des arbustes de forte expansion tels que le weigelia, arbuste vigoureux et d’une floraison de clochettes abondante.

Plus de mystère pour la floraison des glycines

Choyées par excès, les glycines sont noyées dans un sol débordant d’azote et ne sont taillées que timidement. Résultat, le feuillage est superbement développé… mais point de fleurs. Tout au contraire, pour les voir fleurir, il faut pratiquer deux tailles sévères en janvier et en juillet.
En janvier, il ne faut pas craindre de rabattre tout l’arbuste à 15cm des branches principales. Ou alors, pour structurer la taille, on peut ne couper que les rameaux latéraux et les pousses secondaires pour ne préserver que 5 à 6 bourgeons.
En juillet, il s’agit seulement d’éclaircir le magnifique arbuste. Cela stimulera le développement des « yeux » qui forment les fleurs de l’année suivante et contiendra son expansion.
Lorsqu’il s’agit d’un jeune plant de glycine, il est fréquent que la première floraison n’apparaisse que 5 ans plus tard.

Pas de taille sévère pour les clématites

Les clématites printanières sont taillées dès que leurs fleurs sont fanées, en plein été. La taille consiste à raccourcir les rameaux en les coupant au-dessus de 2 yeux pour générer de nouvelles pousses. Il s’agit également de supprimer les rameaux mal placés. Cela suffit pour tonifier la floraison de l’année suivante et ôter l’aspect fouillis de l’arbuste.
Pour les variétés de clématites à floraison tardive, il faut les tailler en mars et les couper un peu plus court pour favoriser la croissance des nouvelles branches qui portent la floraison.

La taille de l’abondant Weigelia

Le weigelia est recherché pour sa floraison spectaculaire et sa croissance rapide. Il demande peu de soin et pousse sous tous les climats tant il est rustique et résistant aux parasites.
D’un naturel envahissant, la taille intervient en juillet, une fois passé sa floraison qui a démarré en mai. Il arrive parfois qu’il produise à ce moment une seconde floraison, mais moins abondante. Comme rien ne presse, la taille de l’arbuste sera différée. La taille va le maintenir dans une forme stylisée et le libérer d’un excès de feuillages et de branches qui finissent par gêner sa floraison.
Les rameaux qui ont produit des fleurs seront coupés et on supprime tout ce qui est au dessus des nouvelles pousses en ne laissant qu’un centimètre de plus. Les tiges les plus anciennes qui ne fleurissent plus et encombrent la touffe seront supprimées avec les rameaux les plus faibles et les bois morts.