Un sapin de Noël au choix
Cultivés en Bretagne, dans le Morvan, le Massif Central, la Savoie et le Sud-Ouest, la culture des sapins destinés aux décors de Noël représente une superficie de plus de 5000 hectares. Face au différents conditionnements et variétés de sapin commercialisés, l’achat d’un sapin de Noël devient une vaste question. Quelques critères permettent d’orienter plus facilement son choix.

Les formes de conditionnement

Un sapin « en pot »
Le sapin a été bêché et mis en pot avec sa motte de terre. Ses racines sont intactes et il pourra être replanté dans le jardin.
Un sapin en conteneur
Le sapin a été planté en conteneur et cultivé dans cet environnement. Il pourra facilement être transplanté au jardin.
Un sapin « en motte »
Le sapin est déraciné mais il conserve ses racines et est replacé dans une tontine avec de la terre. Sa durée de conservation sera prolongée.
Un sapin « coupé »
C’est celui qui décore le plus souvent la maison. Il est maintenu droit sur un support (bûche, croisillon ou rondelle) et, en fonction des espèces, conservera quelques semaines ses épines vertes.

Les espèces proposées pour les fêtes de fin d’année

L’épicéa
Le plus commun des sapins de Noël est l’épicéa, toujours recherché pour son odeur de résine et ses fines aiguilles. Son équilibre et ses belles proportions de la base à la cime sont propices à la décoration. Il détient le meilleur rapport qualité/prix d’autant que sa croissance est rapide. Il ne faut que 8 ans pour le voir atteindre 2 mètres de haut.
Le nordmann
Le nordmann se caractérise par des branches fournies, dont les aiguilles, vert foncé, sont souples et douces. Il ne dégage aucune odeur de sapin, mais il se conserve longtemps dans l’habitat sans perdre ses aiguilles. Il est plus cher et pousse plus lentement. Il lui faut 10 à 12 ans pour atteindre 2 mètres.
Le nobilis
C’est un sapin odorant. Ses aiguilles sont bleutées et douces au toucher. Il se conserve longtemps sans perdre ses aiguilles.
L’omorika
Ce sapin est plus difficile à trouver. Il présente un port élancé et des aiguilles aux teintes vert foncé et un revers argenté. Sa forme effilée résulte des tailles successives pour lui donner la forme conique du sapin traditionnel.
Le pungens ou « sapin bleu »
Ses aiguilles longues et piquantes prennent une teinte bleutée. Il dégage une agréable odeur de pin dans la maison. Sa croissance est lente et il atteint 2 mètres au bout de plus de 10 ans.

D’autres variétés locales

Douglas, grandis, pectine et pins sont proposés selon les régions de production et traditions locales. Par exemple, les pins seront notamment vendus dans les pays des Landes.