Des plantes grasses dans une composition sans arrosage
Créer des compositions de plantes grasses est très facile et elles décorent admirablement les rebords de fenêtre et coins de jardin de leurs feuilles et tiges aux mouvements étranges. Leur plantation n’observe que quelques principes et se dispense l’été venu de tout arrosage.

Le choix des plantes et de leur contenant

Très décoratives, ces plantes grasses s’installent dans un joli pot en terre cuite, émaillé ou non, une vasque en pierre et même une bassine en zinc. Elles sont commercialisées en godet dans les jardineries au rayons des plantes de rocaille. Selon ses goûts, on choisira ses associations de couleurs et de formes : acaena, aspérules, gentiane, joubarde ou sedums… le choix est vaste. Rien n’interdit d’apporter plus de couleur avec des vivaces comme du gazon d’Espagne (armeria maritima) ou des œillets (dianthus).

La plantation

Le fond du contenant est rempli par une couche de billes d’argile ou de petits graviers pour assurer le drainage de l’eau. Cette première couche est recouverte d’un mélange de sable et de terreau à parts égales.
Les godets de plantes grasses auront trempé dans l’eau quelques heures et sont placés dans le pot. Avec le plat de la main, on tasse la terre autour de la motte et on dépose en surface une couche de sable pour produire l’aspect sec de la composition. L’effet est accentué en dispersant des cailloux décoratifs. Certains ajoutent des bris de vielles assiettes ou des carreaux de couleur.
Très économes en arrosage, la composition ne demande à être arrosée qu’une fois par semaine après la plantation si le temps est sec. Un mois plus tard, les plantes grasses se seront bien installées et il ne sera plus nécessaire de les arroser aussi souvent, même en plein soleil.