Si vous avez toujours voulu cultiver votre propre nourriture, l’aménagement d’un potager est le moyen idéal de vous plonger dans le monde de l’horticulture. Dans cet article, nous allons voir ce dont vous avez besoin pour commencer, les compétences et l’équipement nécessaires, et l’espace dont vous aurez besoin. À la fin de cet article, vous serez prêt à planter votre premier jardin !

Que ferez-vous pousser ?

Une fois que vous avez décidé de la taille de votre jardin, il est temps de commencer à réfléchir à ce que vous voulez faire pousser. Si vous êtes novice en matière de jardinage, commencez par une petite sélection de légumes et d’herbes aromatiques. Vous pourrez ainsi les entretenir facilement et obtenir des produits qui seront délicieux à coup sûr !

Les légumes sont le plus souvent divisés en trois catégories : les cultures de saison chaude, les cultures de saison fraîche et les plantes tolérantes au gel. Les cultures de saison chaude comprennent les courgettes et les melons ; celles de saison fraîche, les brocolis ou les choux frisés ; celles tolérant le gel, l’ail ou les poireaux.

Les légumes de saison chaude ont besoin de beaucoup de chaleur pour bien pousser. Ils prospèrent lorsque les températures varient entre 21°C et 32°C (70°F et 90°F). Ils ont également besoin d’un arrosage régulier pendant leur cycle de croissance car ils consomment beaucoup plus d’eau que les autres types de plantes à cette période de l’année (dans certains cas, plus du double). Sachez que de nombreux légumes de saison chaude ne se développent que dans des conditions spécifiques : les tomates ont besoin d’une exposition en plein soleil, tandis que les poivrons peuvent supporter une ombre partielle ; le maïs a besoin de beaucoup d’espace, mais les concombres s’en sortiront très bien s’ils sont cultivés à la verticale le long de treillis.

Quelle quantité allez-vous faire pousser ?

La taille idéale de votre jardin dépendra du temps que vous avez à y consacrer. L’espace dont vous avez besoin dépend des types de légumes que vous souhaitez faire pousser, ainsi que de la quantité de soleil dont ils ont besoin.

Par exemple, si vous voulez faire pousser des brocolis et des choux-fleurs, qui ont tous deux besoin d’environ 2 pieds carrés par plante, un espace de 2 pi x 4 pi sera suffisant pour deux plantes (4 pieds carrés). Cependant, si vous n’avez pas d’autres cultures en même temps que ces vergers sont en pleine production – et en supposant qu’il y a beaucoup de soleil – il est possible pour une personne de s’occuper de trois ou quatre de ces jardins en même temps sans être submergée par les mauvaises herbes ou les problèmes de maladie.

Si, au contraire, vous cultivez des plantes qui prospèrent à l’ombre partielle (comme la laitue) ou même à l’intérieur sous des lampes (persil), alors l’espace n’est pas un problème car ces plantes prennent moins de place et peuvent prospérer efficacement à l’intérieur ou à l’extérieur ; cependant, le fait d’avoir plus d’une espèce qui pousse en même temps augmentera considérablement les rendements en raison des différences de temps de maturité entre les variétés qui se chevauchent de plusieurs semaines selon les conditions météorologiques au cours de leurs cycles de vie.”

Le nombre d’heures que vous pouvez consacrer à votre jardin

Le dernier facteur à prendre en compte est le temps que vous pouvez consacrer à votre jardin. Cela dépendra de nombreux facteurs, notamment de votre emploi du temps et des ressources disponibles. Il est important de ne pas surestimer votre temps : si vous le surestimez et que vous n’avez pas le temps de tout faire, le jardin risque d’en pâtir. Soyez réaliste quant au temps que vous pouvez raisonnablement consacrer à l’entretien du jardin chaque jour ou chaque semaine.

Comment le soleil brille sur votre jardin

La taille de votre jardin est importante car la lumière du soleil joue un rôle crucial dans la croissance des plantes. Si le nombre d’heures d’ensoleillement est insuffisant, vous pouvez compléter avec de la lumière artificielle. Vous pouvez également ombrager les légumes tels que la laitue et les épinards à l’aide d’une serre ou d’une toile d’ombrage. Si le nombre d’heures d’ensoleillement est trop élevé, vous pouvez utiliser un parasol de jardin.

Si vous savez ce que vous allez cultiver et que vous avez suffisamment d’espace, vous pouvez avoir un excellent potager.

La première chose à faire lorsque vous planifiez votre jardin est de déterminer ce que vous voulez faire pousser. Si vous envisagez de cultiver des légumes, assurez-vous qu’ils pourront se développer dans votre climat.

Ensuite, réfléchissez à l’endroit d’où proviendra l’espace pour votre jardin et à la place dont vous disposez (et n’oubliez pas que s’il s’agit d’une petite surface de terre, il y a beaucoup de choses qui peuvent être cultivées verticalement). Veillez à ce qu’il reçoive suffisamment de lumière du soleil et d’eau tout au long de la journée, mais aussi à ce qu’il soit protégé du vent afin que les plantes ne soient pas renversées ou endommagées par de fortes rafales. N’oubliez pas non plus que certains types de sol peuvent avoir besoin d’amendements, comme le compost, avant d’être utilisés correctement – cela les aidera à mieux retenir l’humidité, afin que les plantes ne se dessèchent pas pendant les périodes de sécheresse !

Nous espérons vous avoir permis de mieux comprendre les différents facteurs à prendre en compte lors de la planification de votre potager. Ce que vous faites pousser dépend toujours de ce que vous voulez en faire et du temps et de l’énergie que vous pouvez consacrer à sa culture. Ainsi, que votre jardin soit grand ou petit, il existe toujours des moyens d’optimiser l’espace et de tirer le meilleur parti de ce que vous avez.

Article précédentNos conseils pour planter des tomates
Article suivantQuelle bougie installer dans un jardin ?