Les bons gestes pour une plantation en bordure sont à la portée de tous, pour peu qu’on ait un peu de temps devant soi.

Tendre le cordeau

Il faut d’abord préparer son emplacement avec une bêche de façon à casser grossièrement les mottes de terre qui gêneraient l’implantation. C’est aussi le moment de désherber pour éliminer les mauvaises herbes envahissantes et indésirables. Pour former la bordure et en fixer la distance, vous tendez un cordeau en parallèle de l’allée en laissant de la place pour la croissance des végétaux.

Creuser une tranchée

De chaque côté du cordeau il faut ouvrir une tranchée assez large et profonde à l’aide d’une bêche pleine. Ainsi, les racines pourront se loger dans la tranchée sans être retroussées. S’il s’agit d’une bordure de buis, il faut enterrer la base des tiges. C’est en hiver que l’on peut les planter à racines nues, hors période de gel.

Praliner les racines nues

Aucune vilaine connotation dans ce terme technique. Il s’agit d’utiliser du pralin distribué dans le commerce ou de préparer dans un seau ou une cuve une boue de terre et d’eau.

On trempe quelques minutes les racines et la base des plants jusqu’à ce que les racines et les parties qui seront enterrées en soit entièrement recouvertes. La technique du pralinage préserve les racines du dessèchement et favorise la reprise du plant.

Disposer ses plantes

Les plantes sont posées dans la tranchée avec l’espacement requis pour son espèce. Les racines pointent le fond de la tranchée tout en étant étalées dans toutes les directions. Les plants sont appuyés sur le cordeau et maintenus droit en ramenant progressivement la terre avec un transplantoir autour des racines.

Arroser généreusement

Pour reboucher la tranchée, il faut tasser la terre remuée au fur et à mesure qu’elle est rapportée jusqu’aux premières feuilles. L’arrosage se fait à grande eau, sans la pomme d’arrosoir de façon à toujours tasser la terre. Les tiges enterrées génèreront de nouvelles racines qui assureront l’équilibre et l’enracinement du plant. Pendant les deux années qui suivent, il faut régulièrement les arroser surtout en période sèche.