Il est possible de cultiver une vigne en jardinière. Dès lors, un coin de balcon ou une terrasse s’ennobliront d’une décoration pour le moins originale. Raisins sucrés et décor d’automne sont à votre portée.

Les conditions de culture d’une vigne

A présent, sont largement commercialisés des plants de vigne résistants et faciles d’entretien. Une simple jardinière peut suffire à garantir le bon développement d’une vigne pour peu qu’on lui apporte des engrais.
Si des conditions difficiles et même arides ne condamnent pas la croissance d’une vigne, l’ensoleillement est indispensable à son développement et à sa production.
Aussi a-t-elle besoin d’un pot suffisamment volumineux. Pour un jeune plant est préconisé un pot de 35L.
Sa culture est faite à l’aide de supports : grillage de clôture, treillage de bois ou fils tendus. Dotées de crampons, les vignes grimpent le long de ces treilles et épousent leurs formes. Un treillage léger, en bois ou en plastique, sera idéal pour une vigne en jardinière. Il sera maintenu verticalement par deux piquets plantés dans le pot.

Les variétés commercialisées

Un large éventail de variétés est disponible. On préfèrera une variété résistante aux maladies telles que l’oïdium, le mildiou, et l’anthracnose.
Autofertile, la vigne fructifie toute seule sans requérir plusieurs pieds.
Des kits prêts à l’emploi sont proposés et contiennent un jeune pied de vigne avec son treillage et l’engrais.

Plantation et entretien de la vigne en pot

Le plant sera installé au centre de la jardinière dans du terreau, hors période de gel.
Le terreau doit être enrichi avec de l’engrais. Pour ne pas risquer d’oublier ou d’en verser excessivement en cours de saison, il est conseillé d’adjoindre un engrais à libération lente. Pour guider sa croissance, on ligature un support, puis au fur et à mesure de sa croissance, on palissera ses rameaux en éventail. En période de dormance il faudra effectuer la taille de la vigne.