Les principaux outils de jardinage et leur usage
Sols et végétaux sont préparés et entretenus à l’aide d’outils spécifiques et chacun dédié à une tâche particulière. Faut-il encore connaître ces indispensables outils pour magnifier son jardin.

La fourche bêche

C’est un long manche qui se termine par une tête de quatre dents plates, d’une longueur de 25 à 30 cm suivant les modèles. La fourche bêche est employée pour travailler une terre lourde ou pour bêcher un terrain en friche et enfouir les mauvaises herbes avant de le mettre en culture.
Elle peut très bien s’employer comme une grelinette de façon à ameublir la terre en profondeur sans la retourner, ou récolter des légumes racines ou des pommes de terre, creuser un trou de plantation ou encore déraciner les mauvaises herbes. Ainsi épargnerez-vous les lombrics plus facilement qu’avec une bêche plate.

La grelinette

Cet outil, du nom de son inventeur Jean Grelin, consiste en deux manches reliés entre eux par une tête de 3 à 5 dents. Il s’agit d’une marque déposée, mais des modèles comparables sont vendus sous d’autres appellations telles que « fourche à bêcher », « actibêche » et « aérabêche »… Elle sert à décompacter la terre sans la retourner. On la fiche en terre et on bascule les manches d’avant en arrière. Dans ce geste, le jardinier garde son dos droit. Elle est devenue le symbole du jardinage écolo car elle ne détériore pas l’activité biologique des différentes couches du sol. Par sa largeur et l’espacement de ses dents, elle sert à l’arrachage des mauvaises herbes, à l’enfouissement des engrais verts et à la récolte des pommes de terre.

Le croc ou griffe

Le croc consiste en quatre dents recourbées qui vont niveler le sol après le passage de la fourche bêche ou de la grelinette. Son passage va ameublir et émietter la terre ce qui est une étape préalable indispensable aux semis et plantations. Il convient aussi au ramassage des racines et l’enfouissement des engrais et compost.

La serfouette

C’est un outil polyvalent formé de deux fers, la panne et la langue.
La panne est une lame plate de 80 mm qui sert à sarcler (désherber), biner le sol (aérer), creuser un trou ou butter les plantations.
La langue est une lame pointue qui permet de tracer un sillon pour les semis, et même de piocher.
Sur certains modèles, deux dents remplacent la langue de façon à pouvoir aérer la terre entre les plantes.

La binette

Elle sert au binage et au sarclage (désherbage). Son maniement est aisé, c’est un outil assez léger et efficace grâce à la largeur de sa lame d’environ 150 mm et dont le tranchant acéré doit être régulièrement affûté.

Les râteaux

Les râteaux se présentent sous différentes formes avec un nombre de dents variable en fonction des tâches auxquelles on le destine.
Pour les travaux du jardin, on utilise un râteau de 10 à 18 dents droites. C’est avec un râteau que l’on prépare les rangs de culture. On nivelle la couche superficielle du sol, et il sert au surfaçage pour recouvrir les semis. Son manche aura pu servir à tracer les sillons et avec le plat des dents, on dame (ou plombe) les semis si nécessaire.
Les râteaux aux dents courbées sont destinés au ramassage des végétaux.

En définitive, le jardinage écologique dispense de labour et de bêchage. Par apport de compost, d’engrais vert et de paillage, l’entretien des sols est naturel, sans plus avoir besoin d’intervenir. En pratiquant des cultures associées, les actions sont ciblées et les outils à main suffisent : râteau à manche court pour écarter le paillage et plomber les semis de radis, fourche à main pour profondément ameublir la terre pour les semis de carottes et petite serfouette pour arracher quelques mauvaises herbes.