Repousser les limaces et escargots

Grands amateurs de jeunes pousses tendres et vertes, ils signent votre jardin de leur présence dès les premières pluies du printemps. Rien ne vous oblige à les laisser prospérer.

Les granulés anti-limaces

Ces granulés sont répandus autour des plantations et sont colorés de façon à les repérer au sol. Ils sont conditionnés dans des boitiers facilitant leur utilisation. Composés au Ferramol, les granulés sont inoffensifs pour les autres animaux, qu’il s’agisse des  animaux domestiques ou des oiseaux et hérissons.

C’est une méthode simple, mais couteuse et non écologique. Ils sont friables et ne résistent pas aux pluies, il faut donc régulièrement en remettre.

Le paillage

Le paillage a pour premier intérêt de préserver les plantes du gel, limiter l’évaporation et ralentir les « mauvaises » herbes. Or, il est également efficace pour gêner la progression des limaces, surtout s’il s’agit d’un paillage fait de cabosses de cacao ou de paillettes de lin. Ce paillage fin sera plus efficace que des écorces de pin de calibre normal (entre 20-40) qui ne freine pas leur déplacement. En cas de pluie, il faut reconstituer le paillage dispersé.

Les recettes de grand-mère

La soucoupe de bière

A proximité des plants à protéger, on place à l’abri du soleil des soucoupes remplies de bière, breuvage connu pour attirer ces parasites. Cette soucoupe sera un piège, les bords suffisamment haut pour empêcher tout retour.

La pose d’obstacles

Limaces et escargots sortent d’autant plus après la pluie qu’ils glissent sur la pellicule d’eau qui recouvre les feuilles. On va donc les priver de ces facilités en répartissant une couche de fines particules autour des plants à protéger. On emploiera du marc de café, de la sciure ou des cendres de bois pour en interdire l’accès aux gastéropodes.

Leave a Reply