Piéger la mouche de la cerise

Il est possible de se procurer des pièges spécifiques pour empêcher les mouches de la cerise de pondre leurs œufs dans les fruits en formation.

Habituellement, vers la fin avril, lorsque les cerises sont jaunes, les mouches envahissent le verger et déposent leurs œufs sous la peau des fruits. Ces œufs vont éclore en quelques jours, laissant place à des asticots blancs de 5 à 6 mm de long. Ils se développent en 3 semaines au cœur du fruit dont ils se nourrissent. Le fruit tombé au sol, la larve se nymphose pour hiverner dans la terre, d’où elle ressortira au printemps suivant transformée en mouche… prête à pondre de nouveaux œufs.

Connaissant ce cycle, autant intervenir avant la ponte. Une première mesure préventive est de répandre sur le sol en fin d’hiver du sulfate de fer. Ce n’est cependant pas suffisant pour supprimer toutes les larves de mouche enfouies sous la terre. Plus efficace est d’installer des pièges dans les arbres qui consiste en des disques de carton englués suspendus aux branches. Ils sont de couleur jaune et associés à une plaquette d’attractif que l’on colle. Ces disques autocollants sont glissés sur les branches et un film protecteur permet de ne pas coller les feuilles. Ils seront installés sur les branches de la couronne de l’arbre à raison d’un piège par mètre de feuillage au moment où les cerises virent au jaune.

Leave a Reply