Les traitements biologiques

Insecticides et fongicides biologiques
Si vous êtes engagé dans une culture bio, en cas d’attaque sévère de parasites vous n’aurez recours qu’aux traitements autorisés en agriculture biologique. La composition de ces produits exclut tout élément chimique de synthèse. Ce ne sont que des matières végétales ou animales.

La bouillie bordelaise

Premier fongicide, la bouillie bordelaise est composée de chaux et de sulfate de cuivre. Elle est conditionnée en poudre mouillable et se pulvérise sur les cultures pour les débarrasser du mildiou ou d’autres maladies des fruits.

Le soufre

Il est commercialisé en poudre mouillable et se mélange parfaitement à la bouillie bordelaise. Cela donne un traitement plus complet pour protéger les arbres fruitiers et la vigne. Il s’emploie essentiellement en traitement préventif de la tavelure du pommier ou de l’oïdium.

La pyréthrine

La pyréthrine est extraite des fleurs de chrysanthème et constitue un insecticide de large spectre. Elle permet de se débarrasser des pucerons et des chenilles.

Le bacillus thuringiensis

C’est une bactérie qui rend certaines chenilles malades. Ce produit se présente en poudre composée des spores et cristaux protéiniques du bacille. La bouillie obtenue est à pulvériser sur les plantes pour les débarrasser de la fausse-arpenteuse du chou, la chenille de la fausse-teigne des crucifères, le sphinx de la tomate et la piéride importée du chou. Seront protégés les brocolis, céleris, choux de Bruxelles, choux-fleurs, choux frisés, épinards, laitue, persil, pommes de terre et tomates. Le Bacillus thuringiensis sera inefficace sur d’autres cultures ou contre d’autres insectes. Il s’emploie jusqu’à la récolte et il suffit de laver les légumes avant de les consommer.

Le trichoderma

Les spores du trichoderma viridae sont utilisés contre les parasites des arbres fruitiers et de la vigne. Avec ce champignon, on prévient en particulier la maladie du « plomb » du pêcher. Il est appliqué sur les coupes lorsqu’il est conditionné en poudre. Sous forme de granulés, il est inséré dans les cavités de l’écorce du tronc.

La roténone, insecticide naturel interdit

Insecticide végétal organique, conditionné en poudre ou en liquide, la roténone provient des racines séchées et moulues d’environ 68 plantes tropicales. Elle s’emploie contre les acariens, les chenilles, mais aussi les pucerons et bien d’autres insectes. Bien trop d’insectes. La roténone s’avère nocive pour les insectes auxiliaires et pour l’humain. Il est établi qu’elle altère la fertilité, qu’elle est toxique pour l’embryon et est un facteur de la maladie de Parkinson.
Par conséquent son usage est interdit par la Commission Européenne puis sa distribution a été interdite depuis le 15 mai 2009. En France, l’usage a été prolongé jusqu’en 2011 pour les professionnels.

Leave a Reply