La punaise velue, dite punaise des céréales

S’attaquant avec prédilection aux ray-grass vivaces, fétuques fines ou pâturin du Kentucky, cet insecte se nourrit de la sève du gazon qu’il dessèche rapidement. Ainsi, par temps sec et chaud, apparaissent des plaques de gazon jauni, lequel va devenir brun avant de mourir. A ne pas confondre avec l’effet d’une sécheresse car ces plaques s’agrandissent malgré une irrigation renforcée.

La cause de ces dégâts est cette petite punaise de 5 mm de longueur qui a l’aspect d’un insecte blanc et noir, aux pattes brun rougeâtre et aux ailes repliées sur le dos et sur lesquels se dessine un motif en forme de W. Lorsqu’elles sont jeunes, elles n’ont pas encore d’ailes, elles ne mesurent pas plus de 2 à 3 mm et sont de couleur rouge vif.

Il ne faut pas tarder à agir dès que l’on repère leur présence. Pour cela, le gazon doit être régulièrement vérifié pendant les mois de juillet et d’août. Pour les dépister, on gratte le fond du gazon pour observer les insectes qui remontent à la surface. Une autre technique est d’enfoncer dans le gazon un gros contenant à café, dont le fond et le couvercle ont été retirés et qui est rempli d’eau. Les punaises vont immanquablement monter en surface et flotter.

Pour prévenir leur apparition, il est déjà plus prudent de porter son choix sur une sélection de gazon résistant. Il est aussi recommandé de ne pas laisser sécher son gazon en l’irriguant correctement au printemps et au début de l’été.
Si le gazon est envahi, il faut procéder à des applications de roténone localisées aux endroits endommagés, ou faire intervenir un spécialiste.

Leave a Reply